Le premier trimestre en études supérieures peut être une période stressante. Durant les 1ers mois des cours, beaucoup de questions et de doutes peuvent nous assaillir. « Qu’est-ce que je fais là ? » « C’est moi ou le/la prof parle une autre langue et va mille fois trop vite ? » « Suis-je le/la seul.e à me sentir comme ça ? »
Si toi aussi tu te poses ces questions là, mais surtout que tu cherches des réponses pour y voir plus clair, cet article devrait t’intéresser. J’y aborde les origines des doutes auxquels tu fais peut-être face pour t’aider dans ton questionnement.

S’autoriser à douter, c’est sain !

Tout d’abord, j’ai envie de te dire que c’est tout à fait normal de se sentir submergé.e dans les premiers moments d’une nouvelle aventure !
Et étant donné que chacun a un rythme différent, cela pourra être de l’ordre de quelques heures pour certain.e.s, de jours ou semaines pour d’autres ou bien même de mois pour quelques-un.e.s.
Chacun son rythme, donc pas de panique si toi tu as besoin d’un trimestre entier (voire d’une année) pour te sentir, enfin, à l’aise.

Ce qui est nouveau est par nature déstabilisant ! Et même si tu attendais ce nouveau départ depuis longtemps, c’est la première fois que tu vis et assumes tes propres choix.
Alors c’est tout à fait normal qu’une fois confronté.e à leur réalité, tu te questionnes et doutes.
J’en parle justement dans le chapitre 4 de mon livre « Born To Shine : le livre de développement personnel des 15-25 ans ».

On assimile trop, et à tort, le fait de douter comme un manque de confiance en soi et de cohérence dans ses propres choix.
Or c’est même plutôt sain de « douter » car cela signifie que tu re-vérifies si la nouvelle position, dans laquelle tu te trouves, est toujours alignée avec tes envies et attentes.
En l’occurrence ici, tu peux te demander si ta nouvelle orientation d’études correspond toujours bien à tes envies et attentes que cela soit aussi bien pour ta vie étudiante que ta vie future.

S’autoriser à douter de son orientation d’études, c’est sain !

Douter de son orientation scolaire : le premier pas vers l’échec ?

Malgré tout, il n’est pas impossible que, bien que tu t’autorises à douter, tes doutes ne disparaissent pas comme par enchantement.
Car le doute est assimilé à une autre idée qui reste tenace dans nos têtes … « douter c’est presque déjà échouer » !
On a tendance à penser que laisser son esprit ou sa voix partager un doute, c’est déjà le rendre concret et ainsi s’attirer la foudre, le mauvais oeil … et enchainer les ratés !

Et cela, parce que non seulement nous sommes élevés dans une culture de l’apparence, où nous ne sommes pas habitué.e.s à faire face à nos peurs ouvertement, mais surtout parce que dans notre culture judéo-chrétienne échouer est « mal ».
En France, c’est synonyme de « défaite »; quand dans les pays anglo-saxons « échouer » est plutôt synonyme de « courage ». Pour eux, « échouer » c’est avoir osé tenter quelque chose et en avoir eu le coeur net par l’expérience que ce n’était pas pour soi ou qu’on s’y était mal pris …

Alors forcément le poids de nos choix n’est pas du tout le même si on pense qu’ils peuvent être associés à l’une ou l’autre de ces idées. Faire des choix, tenter des aventures, prendre des décisions et assumer ses positions semble beaucoup moins négatif, quand il est vu comme une preuve de « courage » que de « défaite ».

Cette prise de conscience est importante, car parfois ce n’est pas le choix en lui-même qui nous incite à douter de notre décision ou de nous-même, mais bien le poids que nous accordons aux conséquences de ce choix
Que ressens-tu à l’idée que ton choix d’orientation puisse mener à un échec (ne pas passer dans le niveau supérieur, ne pas décrocher ton diplôme, ne pas trouver un emploi dans cette branche …) ?

Douter de son orientation scolaire : le premier pas vers l’échec ?

3 questions pour savoir si tu t’es trompé.e d’orientation

On l’a vu depuis le début de l’article, avant de donner du crédit à ses doutes, il faut d’abord se donner du temps, ensuite accepter que douter n’est pas tout remettre en question ni la fin du monde et surtout s’interroger pour savoir si l’on ne doute pas par peur d’échouer.
Une fois que cela est fait et que tes doutes sur ton orientation d’études persistent, on va chercher à identifier la vraie cause de ces doutes.

Car globalement quand on vient de prendre une grande décision qui vient bouleverser sa vie, comme son choix d’orientation étudiante, voici les 3 questions qui peuvent nous aider à vérifier si nous avons fait le « bon » choix (ou pas) :

  • Ai-je fait ce choix moi-même en toute conscience ? Ou bien ai-je fait ce choix parce que d’autres m’ont influencé ou ont choisi pour moi ?
    -> Suis-je dans le cursus d’études que je voulais vraiment faire ? Si j’avais choisi totalement tout.e seul.e, sans le soutien de personne autour de moi, aurais-je quand même fait ce choix là ?
  • Ai-je fait le choix qui correspond au futur auquel j’aspire moi ? Ou bien reflète-t-il le futur que souhaite « m’imposer » mon entourage ?
    -> Suis-je en train de poursuivre ma vie rêvée ou bien celle de mes proches qui projettent sur moi leurs propres désirs inassouvis ?
  • Si ce même choix était à refaire, le referais-je exactement de la même façon ? Ou bien modifierais-je certains aspects ? Et si oui, lesquels ?
    -> Est-ce le choix fait qui est donc la cause de tous mes doutes ou bien un autre aspect qui impacte ma vie et cette décision ? (par exemple : mon environnement, mes proches, ma situation financière, le timing …)

Essaye de répondre le plus sincèrement et en toute conscience à ces 3 questions.

Tu peux poster en commentaire tes réponses ou me les envoyer via le formulaire de contact si tu souhaites que l’on en discute. Je serais ravie de te lire 😀
« Trouver sa voie étudiante » est une situation pour laquelle je suis tout à fait capable de t’aider à faire le point et avancer, en tant que coach pour étudiant.e.s. Alors, n’hésite pas à réserver ta séance d’essai gratuite de 30min !

Et retrouve dans 15 jours, retrouve l’article consacré aux techniques que tu peux mettre en place pour t’aider à ne plus douter de tes choix.
Pour ne rien manquer, inscris-toi dès maintenant à la Newsletter (en bas de la page) afin de recevoir directement le prochain article dans ta boîte mail 😉

3 questions pour savoir si tu t’es trompé.e d’orientation

Et pour finir

Je te laisse sur ces recommandations :
– Podcast : Emotions – épisode « La confiance en soi : comment peut-on apprendre à la ressentir ? » 
– Podcast : Change ma vie : Outils pour l’esprit – épisode 142 « Le Doute » et 88 « Prendre des décisions »


La Newsletter

Envie de réussir ta vie tout en t’épanouissant ? Rejoins la communauté Born To Shine !
Inscris-toi pour recevoir chaque mercredi la dernière actu de Born To Shine directement dans ta boîte mail (le dernier article du blog ou épisode du podcast) !

Categories:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La Newsletter

Inscris-toi pour recevoir chaque mercredi mes conseils pour trouver TA voie & réussir tes études directement dans ta boîte mail ! 💌

Et découvre immédiatement, ton 🎁 cadeau de bienvenue !

Challenge Gratuit

3 jours pour trouver TA voie étudiante

Un challenge gratuit en 3 jours pour trouver tes voeux ParcourSup

Du Mercredi 19 au Vendredi 21 Janvier


*Accès Replay pour les inscrites

Guide Gratuit

Pour trouver ta propre voie étudiante !

Tu es stressée par tes choix d’orientation post-bac et tu ne veux pas prendre le risque de te tromper de voie ?!

Télécharge mon guide gratuit dans lequel je partage mes meilleurs conseils pour t’aider à trouver ta propre voie et réussir tes études !

💌 Inscris-toi à la Newsletter Born To Shine et reçois ton 🎁 de bienvenue !

YEAH !
Ton inscription a bien été prise en compte

 Tu vas recevoir ton Bonus directement dans ta boite mail d’ici quelques minutes .
Si tu ne le vois pas d’ici 24h, pense à vérifier tes spams.

Sophie <3